Patrick Chamoiseau publie en 2017 un nouveau roman qu'il appelle frère migrants, qui aborde donc le theme des migrants. La partie de cette oeuvre qui nous interresse est la déclaration des poètes.

Il s’agit d’une déclaration rédigé sous forme d’article, à la manière d’un texte de loi. Elle se présente comme un plaidoyer mit au service des migrants afin de défendre l’immigration et l’ouverture des frontières. Chamoiseau parle alors de plusieurs vérités générales desquelles découlent des droit fondamentaux tel que le « droit à la migration ». Elle s'adresse donc a toutes les personnes car Patrick Chamoiseau n'évoque aucun cas particulier mais il reste plus dans le général.

Je pense que cet extrait, de par sa présentation sous forme de texte de lois mais aussi par les vérités générales qu’il énumère, permet de nous rappeler à quel point la migration est un sujet sérieux qu’il faut traité avec une certaine humanité, pour que le monde puisse progresser dans le bon sens; c’est-à-dire être plus ouvert : comme le dit Chamoiseau, les frontière « ne sépare pas mais accordent » . Les frontière ne sont alors plus présentes physiquement et ne doivent en aucun cas empêcher le passage d’un migrant. Elle ne sont plus présente que pour montrer un changement politique, c'est a dire un changement de gouvernement mais en aucun cas elle ne doivent être là pour marquerune sépration ferme entre deux terrains.